Le grand reset..           

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce terme revient de plus en plus ces dernières semaines. Grand reset, great reset, grande réinitialisation. Pour la génération née entre 1980 et 1990 ceci n’est pas sans nous faire penser aux consoles de jeux où il y avait un gros bouton reset pour tout couper et redémarrer la console tout comme dans l’univers informatique. Il s’agirait donc de tout arrêter pour redémarrer sur un nouveau système. Voici comment le système est en train d’être coupé, à la fois de manière économique, sociale, et sanitaire.

 

 

Une économie asphyxiée

 

Le confinement numéro 2 ajoute une perte d’au moins 30 jours de chiffre d’affaire à ceux des 60 déjà supportés lors du confinement numéro 1 aux 99,9% des entreprises que représentent les TPE-PME en France, elles sont en revanche priées de régler les charges fixes, loyers, impôts, avances sur salaires en attendant une aide sur le chômage partiel qui tarde à venir ainsi que les crédits bancaires.

Les établissements du monde de la nuit sont eux fermés administrativement depuis Mars 2020 tandis qu’une fuite de l’élysée ne laisse pas éspèrer une ouverture des bars et restaurants avant le 15 Janvier 2021 voir début février. Source le point

La plupart de ces entreprises survivaient comme elles le pouvaient avant la crise sanitaire certains économistes les qualifient même d’entreprises devenus « zombie » notamment après la crise des subprimes de 2008 dont le monde ne s'est jamais remis. Ces structures "zombie" ne génèrent aucun bénéfice et se financent par des prêts bancaires.

L’état de son côté annonce des aides de dédommagements sur la perte d’exploitation à hauteur de 10 000€ maximum par mois et par entreprises, des crédits d’impôts pour les propriétaires renonçant à des loyers commerciaux, mais selon de nombreux chefs d’entreprises les fonds tarderaient à venir, les conditions d’attributions ne sont pas toujours claires et de nombreux cas sont rejetés pour des motifs perçus comme injustes, ou bien restent inadaptées au vue des préjudices économiques subis.

 

Voir le témoignage d'une commerçante française sur cnews ci dessous.

 

 

Des entreprises se retrouvent aujourd’hui en défaut de paiements, les liquidations judicaires menacent de pleuvoir en 2021 et le chômage devrait, lui, exploser. Les revenus des ménages sont sur le point de baisser significativement entrainant donc avec lui la consommation.

Des aides sociales ponctuelles sont promises aux foyers les plus modestes, les bénéficiaires du RSA (150€) et de l’aide au logement (150€ + 100€ par enfants).


Même si rien d’officiel n’a été annoncé les impôts sont amenés à augmenter pour financer toute la dette créée. Coté officieux notons déjà l’apparition d’impôts indirect déguisé sous forme de taxe comme celle sur les jouets. Désormais une taxe de 3% y est appliquée, au nom de l’écologie pour le recyclage mais qui est perçue comme un impôt sur le nombre d’enfants à charge des parents.


L'on apprends dans la revue de presse de cette semaine de Pierre Jovanovic, une discution au parlement d'une taxe sur tous les produits audio, écouteurs, bafles connectées ect suite à un article paru sur phonandroid. C'est vers ce genre d'impôt déguisé que le pouvoir se cache d'augmenter les impôts ceci s'ajoute aux taxes sur les oreillés et matelas qui sont en soit une taxe sur le sommeil. Clairement, les impôts et taxes montent sans cesse et ceux depuis bien avant l'apparition de la covid19.


La France donc a contracté une dette auprès de la BCE ramenant le taux d’endettement par rapport au PIB de 115%. Cette impression monétaire basée sur aucune richesse perfuse économiquement ses citoyens. D’un autre coté nous bloquons la création de richesse et l’on s’attends à avoir beaucoup d’argent en circulation mais peu de choses à vendre de l’autre côté. Quand l’offre est inférieur à la demande, les prix, eux, explosent. L’euro perdra donc en valeur, la question qui se pose sera de savoir à quel point.

La consommation, suite aux fermetures administratives de nos commerces s’adapte et passe maintenant au sans contact à la fois pour les paiements par carte de crédit légitimant une disparition de l’argent fiducier (le liquide) mais aussi concernant les achats, où il n’y a plus de contact  social "Commerçant /Client", ceci nous amène à l’aspect numéro 2 du grand reset.

 

Réinitialisation des codes sociaux.

 

Les codes sociaux se renouvellent, notre rapport à l’autre dans la communication est sensiblement différent, les poignées de mains, bises et embrassades ont laissés place au point contre point.

Discuter avec un inconnu dans le quotidien devient difficile, d’autant plus que le port du masque obligatoire fait disparaitre les expressions de visage non verbaux. Une catastrophe pour les sourds et mal entendant qui lisent sur les lèvres, une autre aussi pour les enfants en bas âge construisant leurs cerveaux à partir de ces mêmes expressions. A voir dans le documentaire hold up un agent de crèche qui témoigne que les enfants ont maintenant peur des adultes sans masque !

 

Voir Témoignage à 14 min 12 du reportage ci dessous et un second à 20 minutes.

 

 

Les réunions de groupe que ce soit pour le professionnel, ludique ou spirituel nous poussent à trouver un regroupement de plus 6 personnes étrange et suspect.

L’on pense à créer des passeports de santé pour laisser les uns vivre « librement » et les autres, exclus, confinés ou parqués dans des camps de rétention de santé. Une division de plus à venir.

 

 

 

Nos rapports sociaux en reste pour le moins chamboulés, la France déprime, les suicides augmentent, les gens souffrent de la solitude quand ce n’est pas de l’angoisse de perdre son activité.

La peur envahie la pensée de toute une nation dont seul une minorité insensible à la propagande médiatique incarnée par des élites illégitimes sont regardées et jugées sévèrement par une majorité parfaitement vouée à la cause du système.

 

Une médecine à sens unique

 

De nouvelles normes là aussi sont évoquées comme vu plus haut, comme un passeport de santé pour circuler librement, l’exclusion des personnes ne voulant pas se faire tester où utilisant une médecine alternative à celle du vaccin. Ce vaccin que tente d’imposer les états serait l’unique remède dont tout individu devra s’injecter une dose. Une omerta concernant ce futur vaccin et son efficacité est déjà en place.

 

 

Nous constatons ici que le grand reset est en cours, ceci nous interroge sur la nouvelle societé que les élites de cette planète ont préparés pour l’humanité. Des annonces sont faites concernant une refonte du secteur financier avec un euro digital, un brevet déposé par Microsoft annonce une puce RFID implanté dans le corps humain pour miner de la cryptomonnaie voir ici . Les états veulent et imposent la 5G partout. Qu’en sera-t-il de la liberté, la justice, les rapport sociaux et la santé de demain, ceci laisse beaucoup d’interrogation.

 

 BONUS ci dessous extrait du groupe Télégram groupe Covid-1984

 

 

A la fin des années 50, le sociologue Albert Biderman écrit un article décrivant les techniques et consignes de tortures utilisées par les interrogateurs chinois lors de la guerre de Corée.

Ces consignes sont résumées ici

Je vous en donne également une traduction succinte en français, dans une tableau à suivre.

Si vous avez l’impression que cela correspond à ce que nous vivons depuis quelques mois, c’est normal.
Parce que ce que nos gouvernements nous infligent, c’est très exactement une forme de torture, physique et psychologique.
Et une forme aboutie de torture, puisqu’elle ne dit pas son nom et se drape dans la bonne conscience : c’est pour votre bien.

 

Source Télégram groupe Covid-1984

 

lacircum.com property of LADD Ltd Dublin IRELAND
Gardons le contact (FRANCE)